Culture, loisirs, vacances

Les projets vacances dans les centres sociaux, ce n’est pas nouveau. Depuis six ans, la fédération accompagne son réseau dans la mise en place de ces projets.

Partenariat FCSF / ANCV :

L’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) est un établissement public à caractère industriel et commercial, créé en 1982. Outil des politiques sociales du tourisme, l’ANCV assure une mission de service public : « développer le droit aux vacances et aux loisirs pour tous. » Conformément aux textes qui la régissent la mission de l’ANCV est de favoriser l’accès aux vacances des publics en difficulté économique et sociale (jeunes, familles, personnes âgées, personnes handicapées…) en privilégiant les partenariats avec les organismes sociaux et caritatifs, de dimension nationale, qui interviennent directement auprès des publics en difficulté.

Depuis 1993, la FCSF s’associe à l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV) pour faciliter les départs en vacances de familles, adultes isolés, seniors, jeunes en situation de fragilité. L’ANCV s’engage à verser, par l’intermédiaire de la FCSF, des Aides aux Projets Vacances (APV) des habitants sous la forme de chèques vacances. De son côté, la FCSF s’engage à mettre à disposition des porteurs de projets des outils méthodologiques, et à disposition des habitants, les APV.

Les projets soutenus par la FCSF doivent agir en conformité avec les valeurs de la Charte fédérale des centres sociaux. Dans le cadre du projet social global du centre social, ils s’inscrivent dans une démarche de participation des habitants tant dans la préparation que le déroulement du séjour. Dans les différentes phases de mise en place du projet de départ, ces projets permettent aux habitants de se projeter dans le temps et favorisent une approche collective.

Les conditions d’attribution des APV sont encadrées par la convention de partenariat entre la FCSF et l’ANCV. Elles sont revues chaque année en fonction des types de projets soutenus, par le groupe interfédéral qui anime le dispositif. En général, la part d’APV demandée doit être comprise entre 20 et 40% du coût total du projet, les projets doivent bénéficier de l’implication financière des habitants et du cofinancement d’au moins un autre partenaire. Le coût du séjour par jour et par personne est plafonné aux alentours de 85 €.

L’APV permet le départ en vacances de personnes jamais ou peu parties qui ne pourraient concrétiser leur départ sans cette aide. Les habitants doivent attester de revenus modestes et / ou d’une situation sociale fragile.

Les APV sont réservés au règlement des services liés aux vacances (hébergement, transport) et aux activités touristiques (loisirs) : la liste des établissements qui les acceptent se trouve sur le site www.ancv.com. Les APV se présentent sous la forme de titres de paiement garantis d’une valeur de 10 €uros.

Action de la FCS77 :

La fédération anime différents groupes de travail autour de cette thématique pour :

  • Communiquer autour  des différents dispositifs,
  • Echanger sur les projets,
  • Travailler les modes de préparation et d’évaluation des projets vacances avec les habitants.