CONVENTION D’OBJECTIFS CNAF-ETAT

 COG 

C O N V E N T I O N  D’ O B J E C T I F S  E T  D E  G E S T I O N  E N T R E  L ’ É T A T  E T L A  C N A F 

2 0 1 8 – 2 0 2 2 

> Agir pour toutes les familles 

Cette nouvelle Cog s’inscrit tout d’abord dans une histoire – la Cnaf vient de fêter son cinquantième anniversaire ! – et dans des valeurs, à commencer par l’universalité de la politique familiale. La branche Famille entend être présente auprès de toutes les familles, tout au long de la vie. La conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle demeure un objectif prioritaire, et justifie de continuer à développer les services aux familles. C’est dans cet esprit qu’il est notamment prévu de financer 30 000 places supplémentaires en établissements d’accueil du jeune enfant, 500 000 places supplémentaires en accueils de loisirs dans le cadre du «plan mercredi» et 500 lieux d’accueil enfants-parents, en cohérence avec la stratégie nationale de soutien à la parentalité. 

C’est le même esprit d’universalité et la recherche d’une égalité réelle qui nous engagent dans la prévention et la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, auxquelles nous invitent les pouvoirs publics. L’investissement dans la petite enfance est, en effet, un investissement social qui permet de lutter contre les inégalités sociales et territoriales dès le plus jeune âge. C’est dans ce but qu’une réforme du contrat enfance et jeunesse est prévue pour favoriser la mixité sociale et la création de nouveaux services aux familles dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville. De même, la prise en compte du handicap dans l’ensemble des politiques publiques portées par la branche Famille constitue une priorité. 

Enfin, les cinq années qui viennent devront faire émerger un nouveau modèle de production du service pour la branche Famille, grâce à des investissements informatiques sans précédent qui visent à gagner en efficacité et à simplifier la vie des allocataires. Il s’agit à la fois de faciliter l’accès au droit en luttant contre le non-recours, et de mieux sécuriser le versement des prestations à leur juste niveau. La branche Famille a l’ambition de moderniser et d’automatiser tout ce qui peut l’être, pour optimiser ainsi les moyens humains en les redéployant, à bon escient, sur la personnalisation du service, en particulier auprès des publics les plus fragiles. 

Pour faire face à ces transformations, nous savons pouvoir compter sur les plus de 33 000 agents qui oeuvrent au quotidien pour rendre le meilleur service public aux allocataires et à leurs ayants droits, soit un habitant de notre pays sur deux. Nous savons aussi que la branche Famille ne saurait agir seule, et qu’elle continuera à nouer tous les partenariats utiles à la meilleure action publique sur le terrain. 

Isabelle SANCERNI, 

Présidente du Conseil d’administration 

Vincent MAZAURIC, 

Directeur général

COG_CNAF_2018-2022